Pèlerinages

 

© Ralph Stehly, Professeur d’histoire des religions à l’Université Marc Bloch de Strasbourg

 

Pèlerinage vient du latin peregrinatio, qui signifie " voyager à l’étranger ". Un pèlerinage est donc un voyage sacré, au cours duquel on chemine pas à pas, souvent jadis à pied sur de longues périodes et sur de longues distances, vers un lieu consacré par une manifestation du sacré : par exemple, la présence aux temps immémoriaux d’un fondateur de religion, une apparition divine ou quasi-divine, le lieu de vie d’un saint etc. Deux bons exemples sont le pèlerinage à Lourdes et le pèlerinage à La Mecque. Lourdes a été consacré par une apparition de la Vierge à Bernadette Soubirous au 19ème siècle. Quant à La Mecque, elle a été consacrée par la présence d’Abraham, premier monothéiste, qui y construisit la Kaaba, premier sanctuaire monothéiste de l’humanité selon l’islam.

 

Le terme hajj qui désigne le pèlerinage en arabe est proche de l’hébreu hagg qui signifie " célébrer une fête solennelle " et d’un autre mot hébreu hog qui signifie " tourner autour ". Encore aujourd’hui une des plus importantes cérémonies du hajj consiste à tourner sept fois autour de la Kaaba : c’est le tawâf.

 

Les pèlerinages drainent souvent des foules énormes. De ce point de vue, c’est le pèlerinage hindou de la Mahâ Kumbh Melâ à Allâhâbâd au confluent du Gange, de la Jamuna et de la Sarasvati qui est le plus grand pèlerinage du monde. Tous les 12 ans des dizaines de millions de personnes (70 millions de personnes lors de la dernière célébration en janvier 2001) y célèbrent la victoire des dieux sur les démons lors du barattage de l’océan aux temps mythiques primordiaux. C’est aussi dans le sous-continent indien que se trouve le plus long pèlerinage du monde, le pèlerinage aux sources du Gange depuis le golfe du Bengale, 12.000 km aller et retour, à pied bien entendu , car la marche à pied favorise la méditation.

Le pèlerinage (quel que soit la religion) crée sa propre société, une société où les clivages sociaux et professionnels, les hiérarchies de classes, d’âges et de sexes sont provisoirement ignorées. Ainsi se constitue une communauté éphémère, mais homogène puisque soutenue par une volonté et un projet uniques.

Copyright Ralph Stehly, Professeur d'histoire des religions. Reproduction interdite, sauf dans dans un but non-commercial, et à condition de mentionner la source et l'auteur

Tabous alimentaires  Langue sacrée    Phénoménologie religieuse  Islam-christianisme

Hindouisme  Judaïsme Bouddhisme Christianisme Islam Histoire des Religions Sinica Contact

 


 

 

Francité 
Web Compteur
WEBMASTER!
04.10.2002