Langue sacrée

 

© Ralph Stehly, Professeur d’histoire des religions à l’Université Marc Bloch de Strasbourg

 

Quiconque a circulé sur les deux rives de la Méditerranée a pu constaté maintes différences sociales et culturelles entre les deux mondes. La moindre n’est pas la place de la langue sacrée dans les deux sociétés. La langue sacrée de l’Europe occidentale est (était) le latin. Le latin était à la fois la langue de l’Eglise et la langue de communication supra-nationale de l’Europe ; Malgré les coups sévères qui lui furent portés au XVIème s. par la Réforme protestante qui lui préféra les langues vernaculaires, il était resté la langue des intellectuels jusqu’au milieu du XIXème s. En 1870 encore à l’Université de Strasbourg les thèses étaient régulièrement rédigées dans cette langue et jusqu’au concile de Vatican II (1962-1963) la latin était la langue universelle de la messe catholique. La perte du latin est allée de pair avec le triomphe de la sécularisation et de l’individualisme en Europe.

La situation est très différente en Méditerranée méridionale et orientale qui est de religion musulmane et de culture arabe . Les Arabes y sont les porteurs vivants de la langue de la Révélation coranique : l’arabe. Certes au quotidien ce sont une multitude de dialectes qui sont parlés, mais la langue de culture est partout l’arabe classique (la lugha al-fuçhâ) foncièrement identique à l’arabe de la Révélation. Ainsi tout Arabe de par son parler est contemporain de la Révélation,. La langue sacrée est omniprésente en Méditerranée méridionale, alors qu’elle a été complètement engloutie par la modernité en Méditerranée septentrionale. Avec la mort de la langue sacrée en Europe est aussi mort Dieu ; Dieu est sorti de la vie quotidienne en Europe, alors qu’il est toujours présent dans le monde arabe et musulman. J'ai toujours été surpris par la facilité avec laquelle on peut parler de Dieu avec l’homme de la rue dans le monde musulman, et la difficulté de dire Dieu en Europe. Cette crise de la sacralité est présente dans tous les domaines de la vie en Europe, jusque dans le vêtement. Le débat sur le foulard en France a montré qu’une grande partie de la population était devenue étrangère à l’idée que l’on pouvait se vêtir de manière religieuse et que la religion y est de plus en plus confinée dans la sphère du privé.

Copyright Ralph Stehly, Professeur d'histoire des religions. Reproduction interdite, sauf dans dans un but non-commercial, et à condition de mentionner la source et l'auteur

Langues sacrées  Tabous alimentaires  Islam-christianisme

Vie de Mohammed: Mohammed à La Mecque, ,Mohammed à Médine Les cinq piliers de l'islam  théologie musulmane  Coran Sunna Soufisme Islam contemporain   

La tenue vestimentaire des femmes en islam    La polygamie  Le djihad  tolérance  Image en islam

 Hindouisme  Judaïsme Bouddhisme Christianisme Islam Histoire des Religions Sinica Contact

 


 

 

Francité 
Web Compteur
WEBMASTER!
04.10.2002